Qu'est-ce que le Neurofeedback?

Le neurofeedback (NFB), aussi appelé biofeedback EEG, est une forme particulière de biofeedback. Le NFB est un dispositif permettant au sujet de réguler par lui-même sa propre activité cérébrale de manière indolore et non invasive. En apprenant à contrôler certains paramètres de son activité cérébrale, le patient peut réduire l'intensité de symptômes physiques ou mentaux. Aidé au début du dispositif Neurofeedback, le patient augmente peu à peu ses capacités d'autorégulation. Il peut ensuite utiliser ses capacités nouvelles dans sa vie quotidienne sans avoir besoin de l'appareillage biofeedback.

Champs d'applications du NFB

Le neurofeedback a démontré une efficacité thérapeutique supérieure à un placebo dans le Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH - ADHD ; Arns, 2009) et dans l'épilepsie (Tan G, 2009). Il est aussi utilisé dans la prise en charge des migraines et céphalées, fibromyalgies, troubles anxieux et troubles du sommeil.
Le champ d'application s'étend peu à peu aux douleurs des membres fantômes et syndrome douloureux régionaux complexes (algoneurodystrophie) eu égard aux perturbations corticales récemment mises en évidence dans ces pathologies douloureuses (Cohen H, 2013).

Protocoles de Neurofeedback

L'efficacité thérapeutique du NFB dépend beaucoup du protocole de traitement choisi par le médecin. L'évaluation clinique initiale permet de faire ou non le lien entre symptômes cliniques et perturbations neurophysiologiques. Selon les cas, l'objectif sera d'augmenter ou de diminuer l’activité des ondes cérébrales à l’intérieur d’une bande de fréquence donnée et sur une aire corticale cible.
Ainsi, une cible neurophysiologique et des objectifs thérapeutiques à moyen terme sont définis. La durée d’un traitement par NFB peut s’étendre de 6 à 20 sessions d’entraînement selon la pathologie et l'intensité des symptômes. La fréquence et la régularité sont des éléments importants d'efficacité.

Remédiation cognitive - State Dependent Learning

Le plus souvent, entre les exercices sur PC, des conseils et brefs échanges informels sont intégrés aux séances. Ces échanges facilitent une remédiation cognitive des perceptions et sont complémentaires au Neurofeedback. Ils participent à rendre pérennes les capacités d'autorégulation .

Modalités pratiques

Des capteurs EEG sont positionnés sur le cuir chevelu selon le système de positionnement international 10-20. Le signal EEG est mesuré en temps réel, filtré et traité par informatique. Les statistiques et calculs permettent une analyse des différentes gammes de fréquences EEG, des ratios entre fréquences EEG (% Theta/Alpha, Z-scores etc...).
Durant les séances, le patient reçoit en temps réel l’information traitée sur un moniteur sous la forme d’images, de sons ou d'animation vidéo. Lorsqu’une activité cérébrale ciblée (ex production onde SMR) change dans la direction souhaitée, un renforcement positif (récompense) est donné au patient. Lorsque cette activité s’en éloigne, un feedback négatif est retourné. L’apprentissage se fait donc par conditionnement opérant. Le patient peut agir par une concentration mentale et/ou des stratégies cognitives. Il modifie ainsi ses états neurophysiologiques internes habituellement hors du champ de sa conscience.

 

Exemples d'écrans de Neurofeedback

Exemple 1 : Vérification du signal EEG, traitement des artefacts, Analyse spectrale de l'EEG par dérivée de Fourier.
Exemple 2 : Signal EEG de base, Statistiques, Barres colorées et animation vidéo.

Vrai et Pseudo Neurofeedback

Le Neurofeedback est un outil thérapeutique parmi d'autres. Il ne constitue pas une panacée à tous les maux comme on peut lire parfois sur certaines brochures. Cette approche prend toute sa valeur quand elle est accompagnée d'une consultation évaluant les symptômes et leurs concordances on non avec les données neuroanatomiques.


Bibliographie :

- Arns M, Clin EEG Neurosci. 2009 Jul;40(3):180-9, Efficacy of neurofeedback treatment in ADHD: the effects on inattention, impulsivity and hyperactivity: a meta-analysis.
- Tan G, Clin EEG Neurosci. 2009 Jul;40(3):173-9, Meta-analysis of EEG biofeedback in treating epilepsy.
- Cohen H, Eur J Pain. 2013 Apr;17(4):527-38, Clinical evidence of parietal cortex dysfunction and correlation with extent of allodynia in CRPS type 1.